Le dessin, apposé au grès de mon inspiration déborde du cadre, laissant ainsi la toile brute en lin, apparaître.

Le spectateur peut alors s’évader un peu plus au milieu du décor mis en scène.

Les arbres provençaux, très souvent stylisés, tel l’olivier, le cyprès ou le pin parasol, sont ma signature et animent alors les paysages très colorés, parfois irréels.

Je peins sur des toiles 3D ou carton toilés de différents formats, carrés ou panoramiques, voir même sur des supports en bois tels que des plateaux ou cadre à poser.